Rapport sur le marché immobilier de CSL fournit des faits, des chiffres et des estimations sur le marché des investissements, du logement et des bureaux en Suisse et en particulier dans la région économique de Zurich. Le Rapport sur le marché immobilier de CSL est fondé sur un large éventail de loyers et de prix, de données provenant des bureaux de statistique et d'évaluations effectuées par des participants expérimentés du marché, des promoteurs économiques et des experts. De plus, les résultats d'entrevues d'experts avec des intervenants clés du secteur sont incorporés.
 
Enfin, et ce n'est pas le moins important, elle reflète également l'expérience acquise par nos employés dans leur travail quotidien.

MARCHÉ DE BUREAUX SUISSE 2019

Agglomération Offre sur le marché Loyers
Mutations Fourchette de prix
CHF/m² par an
Médiane
CHF/m² par an
Aarau 27 640 66 % 130 – 275 180
Baden-Brugg 28 980 9 % 125 – 310 180
Basel 111 820 -24 % 155 – 335 225
Bern 113 225 8 % 130 – 375 220
Biel 11 195 -14 % 110 – 220 155
Chur 7 020 -16 % 125 – 395 175
Fribourg 16 520 -18 % 150 – 230 195
Genf 411 935 -4 % 200 – 590 370
Lausanne 143 450 -6 % 145 – 365 230
Lugano 72 360 41 % 150 – 365 235
Luzern 32 660 -47 % 125 – 305 185
Neuchâtel 13 190 43 % 125 – 305 190
Olten-Zofingen 22 670 -4 % 120 – 270 180
Schaffhausen 17 725 9 % 115 – 225 165
Solothurn 7 310 -9 % 130 – 235 160
St. Gallen 36 405 -11 % 120 – 265 190
Thun 6 510 -36 % 135 – 220 185
Winterthur 44 065 57 % 155 – 315 220
Zug 73 673 24 % 135 – 465 260
Zürich 559 565 -7 % 135 – 485 230
Agglomerationen 1 757 918 -4 % - -

MARCHÉ DE BUREAUX SUISSE

L’évolution économique positive et une nette modération dans la construction de nouveaux biens ont entraîné une stabilisation du marché de bureaux dans la plupart des régions. Dans l’ensemble, près de 1,75 mio de m² de surfaces de bureaux étaient disponibles dans un délai de six mois dans les agglomérations suisses, soit une baisse de 4 % par rapport à l’année précédente. En 2018, l’offre la plus importante se trouvait dans l’agglomération de Zurich, avec 560 000 m², suivie par Genève, avec une offre de près de 412 000 m². Les agglomérations de Lausanne, de Berne et de Bâle suivaient ensuite, avec une offre nettement plus faible.
 
Si la variation de l’offre diffère en fonction des régions, les loyers présentent une nouveauté. En 2018, la médiane n’a progressé dans aucune des agglomérations, les loyers proposés étant au mieux restés stables. Les fondamentaux économiques porteurs sont trompeurs, puisque le marché des bureaux suisse reste un marché de locataires. La demande croissante se concentre surtout dans les zones centrales ou dans les quartiers en plein essor des sites économiques. Les sites mal desservis par les transports publics et les biens qui ne répondent pas aux critères de flexibilité induits par l’évolution du monde du travail peinent à trouver des locataires.
 
De plus, les mécanismes d’évaluation ont permis aux propriétaires de maintenir leurs loyers malgré la baisse de la demande de ces dernières années et ont plutôt fait des concessions au niveau des incitations, comme la participation aux frais d’aménagement ou une mise à disposition gracieuse. La disposition à payer des occupants reste toutefois limitée, les loyers proposés suivant progressivement le niveau national. Cette tendance devrait se poursuivre en 2019 également.
 
„L’évolution positive de l’économie n’est pas un moteur de reprise suffisant pour le marché des bureaux dans l’espace économique zurichois. En 2018, les loyers ont connu une évolution latérale, voire ont baissé. Aucun retournement de tendance n’interviendra en 2019.“
Giuliana De Rinaldis
Responsable Commercialisation, Partenaire, Membre de la Direction
"Le marché de bureaux fonctionne sur les sites centraux. À l’opposé des emplacements moins prisés, où une analyse approfondie et une refonte audacieuse et créative de l’offre sont nécessaires."
Jill Schlageter
Responsable Gestion