VERSION IMPRIMÉE

Commandez votre exemplaire personnel ici:

* Champs obligatoires

Loading
Bitte prüfen Sie Ihre Internetverbindung und versuchen Sie es erneut.

MARCHÉ DE L'INVESTISSEMENT SUISSE

Pour les investisseurs immobiliers, l’année 2021 a été compliquée. La forte baisse inattendue des rendements a été particulièrement marquante. Par ailleurs, les exigences posées aux investisseurs pour favoriser l’application des critères ESG ainsi que les efforts accrus de réglementation sur le plan politique ont gagné en complexité sur fond de pandémie.

L’immobilier reste imbattable comme catégorie de placement peu risquée. Logiquement, les rendements initiaux nets ont continué à baisser dans la plupart des segments, contrairement aux attentes de bon nombre d’investisseurs, qui misaient plutôt sur leur stagnation. En 2021, les investisseurs ont également visé en priorité des immeubles répondant à des critères de premier ordre en termes d’emplacement et de qualité du bien, qui peuvent sans problème être loués à long terme. Les biens immobiliers correspondants, que ce soit dans le domaine des bureaux ou des logements, ont atteint des records selon la devise «plus c’est cher, plus ça devient cher».

En ce qui concerne les immeubles de bureaux, les rendements initiaux nets pour les biens de premier ordre ont atteint un nouveau plancher de 1,9 %. Une des raisons en est que des investisseurs qui n’étaient plus compétitifs sur le marché du logement ont investi dans le marché des bureaux. En conséquence, les rendements pour des immeubles de bureaux de premier rang ont baissé en 2021 pour la première fois à un niveau presque égal à celui d’immeubles résidentiels comparables. Ces derniers ont affiché l’année passée un rendement  de 1,85 %. En 2021, l’immobilier commercial et logistique a lui aussi suscité l’intérêt, au titre de nouvelle manoeuvre d’évitement des investisseurs.
 
"Y a-t-il une nouvelle catégorie reine parmi les segments de placement immobilier? En 2021, les immeubles de bureaux situés dans des emplacements de catégorie A ont été les plus prisés."
Annica Anna Pohl
Responsable Commercialisation