VERSION IMPRIMÉE

Commandez votre exemplaire personnel ici:

* Champs obligatoires

Loading
Bitte prüfen Sie Ihre Internetverbindung und versuchen Sie es erneut.

MARCHÉ RÉSIDENTIEL SUISSE

Agglomération Taux de vacance Loyers nets Prix d'achat
Fourchette de prix
CHF/m² par an
Fourchette de prix
CHF/m²
Aarau 3.3 % 155  –  270 4 300  –  8 600
Baden-Brugg 2.1 % 165  –  300 4 800  –  9 600
Bâle 1.3 % 180  –  320 4 900  –  11 100
Berne 1.2 % 175  –  320 4 700 –  9 800
Bienne 3.0 % 155  –  240 4 000  –  7 900
Coire 1.4 % 160  –  285 4 500  –  9 400
Fribourg 2.1 % 160  –  310 4 600  –  7 900
Genève 0.6 % 245 – 565 7 200  –  17 800
Lausanne 1.0 % 210  –  445 6 000  –  12 500
Lugano 2.7 % 160  –  345 4 700  – 13 300
Lucerne 1.4 % 180  –  360 6 100  – 14 200
Neuchâtel 1.5 % 160  –  295 4 500  –  8 200
Olten-Zofingue 3.8 % 150  –  240 3 800  –  7 500
Schaffhouse 1.8 % 140  –  250 4 200  –  8 300
Soleure 2.9 % 150  –  250 3 800  –  6 800
Saint-Gall 2.5 % 145  –  260 4 000  –  8 800
Thoune 0.9 % 170  –  270 4 800  –  9 200
Winterthour 0.6 % 190  –  320 5 800  –  10 600
Zoug 0.7 % 220  –  460 8 900 – 16 900
Zurich 1.0 % 195  –  485 6 100  – 14 300

Sur le marché résidentiel, les locataires et les propriétaires ont été plus attentifs à leur lieu de vie du fait de la pandémie et du télétravail. Il est devenu d’autant plus important de disposer d’un agréable chez-soi. Cette tendance a surtout bénéficié au segment des logements en propriété, dans lequel la demande a largement excédé l’offre en 2020. Dans le segment locatif, ce sont surtout les constructions neuves implantées sur des sites bien desservis qui ont rapidement trouvé preneurs. De nombreux ménages ont étendu le rayon de leur recherche car ils comptent continuer à travailler souvent depuis leur domicile à l’avenir. Ce phénomène a été particulièrement sensible dans le segment des logements en propriété, où l’accès à un espace extérieur privé et la qualité de l’ensoleillement sont devenus des critères de poids. Les ménages qui peuvent se le permettre cherchent également à disposer d’une pièce supplémentaire. Les conséquences de la pandémie se font sentir en termes de disposition à payer ou de capacité d’endettement. Une large part de la population ne peut ou ne veut plus accepter n’importe quel loyer ou prix d’achat.

De nombreux ménages ne peuvent pas financer le logement dont ils auraient rêvé, en particulier sur les marchés résidentiels traditionnellement tendus des centres-villes. Dans ces zones, la volonté de faire des concessions pour pouvoir payer son logement demeure forte. Mais en dehors des grands centres, le tableau est tout autre: il n’est pas rare que les taux de vacance y excèdent 2%, voire 3%. Dans ce contexte d’offre excédentaire, les biens vieillissants et ceux appartenant au segment de prix supérieur sont particulièrement sous pression. Malgré une activité de construction en baisse, on ne devrait pas assister à un renversement de tendance sur le marché locatif en 2021. Le taux de vacance de 1,72% en Suisse a continué à progresser en 2020 par rapport à l’année précédente et devrait rester à la hausse en 2021. Hormis en centre-ville, les loyers devraient continuer à baisser. Dans le segment des logements en propriété, les prix resteront au contraire à la hausse, en particulier ceux des maisons individuelles. Le désir d’accéder à la propriété et les nouveaux besoins en matière de logement devraient se traduire par une augmentation du nombre d’acheteurs potentiels en 2021. Ils se heurteront cependant à une offre qui reste limitée.
 
"Dans l’espace économique de Zurich, de fortes disparités sont apparues à tous les niveaux: d’un quartier à un autre, mais également entre les critères de choix de logement. Le marché de la propriété est en plein essor, alors que le marché locatif semble ralentir."
Annica Anna Pohl
Responsable Commercialisation
"Contrairement à ce que l’on observe dans l’agglomération zurichoise, les locataires sont prêts à d’importantes concessions dans Zurich même: en ville, tant que le loyer est supportable, le critère de la pièce supplémentaire dédiée au télétravail a moins de poids. Nous avons constaté que la sensibilité au prix s’est accentuée nettement dans la ville de Zurich."
Andrea Bülow
Responsable des mandats d’immobilier commercial et d’investissement, cheffe d’équipe vente immobilier résidentiel