Rapport sur le marché immobilier de CSL fournit des faits, des chiffres et des estimations sur le marché des investissements, du logement et des bureaux en Suisse et en particulier dans la région économique de Zurich. Le Rapport sur le marché immobilier de CSL est fondé sur un large éventail de loyers et de prix, de données provenant des bureaux de statistique et d'évaluations effectuées par des participants expérimentés du marché, des promoteurs économiques et des experts. De plus, les résultats d'entrevues d'experts avec des intervenants clés du secteur sont incorporés.
 
Enfin, et ce n'est pas le moins important, elle reflète également l'expérience acquise par nos employés dans leur travail quotidien.

MARCHÉ RÉSIDENTIEL, GENÈVE

LOYERS ET PRIX D’ACHAT MOYENS GENÈVE

PRIX DE LOCATION ET PRIX D'ACHAT PAR ZONE DE MARCHÉ

Loyer net
CHF/m² par an
Médiane
CHF/m² par an
No. jours d'insertion Prix d'achat
CHF/m²
Médiane
CHF/m²
No. jours d'insertion
Chêne / Thônex 250 – 470 335 22 8 310 – 16 630 11 120 61
Aéroport 285 – 480 350 23 7 360 – 14 090 11 460 44
Genève Nord-ouest 260 – 520 355 27 7 600 – 14 610 10 320 64
Genève Est 245 – 595 400 28 9 720 – 21 830 13 970 87
Genève Sud 240 – 480 330 24 7 870 – 15 700 10 730 57
Meyrin / Vernier / Satigny 230 – 420 310 23 7 510 – 12 000 9 300 52
Onex / Lancy / Carouge 250 – 515 355 18 8 050 – 14 680 11 110 49
Rive Droite 290 – 600 395 17 8 490 – 18 140 11 800 59
Rive Gauche 290 – 585 420 23 9 120 – 20 580 14 180 59
Le marché résidentiel de la région de Genève est toujours extrêmement tendu. Dans la ville, le taux de vacance s’élève à 0,6%. Contrairement aux autres grands centres suisses, même l’agglomération présente un taux de vacance de même niveau. Une détente du marché de Genève n’est toujours pas en vue. Sur le segment de la propriété, les prix ont continué de grimper en 2019, aussi bien dans la région que dans la ville de Genève. Pour ce qui est des prix des loyers, la légère tendance haussière a fléchi dans la ville en 2019, tandis que le niveau des loyers de l’agglomération a légèrement baissé. La législation locale, la LDTR, entrave le développement du parc. De ce fait, les nouvelles zones de développement comme Praille Acacias Vernets (PAV) ou encore les projets d’infrastructure comme le Léman Express lancé en 2019 sont les seuls éléments susceptibles de désamorcer la situation tendue à long terme.